LE CHÂTEAU DE JOUX COMME PREMIÈRE REVENDICATION

Voici ici en partie reproduit, une série d’articles qui allaient rentrer dans une ronde d’histoire non-écrite de négociations silencieuses entre la pensée-française et la pensée-haïtienne. Je pars évidemment de la formule et du besoin souvent exprimé : rehausser les standards. Ainsi donc, quelle forme de réparation, quand, par où commencer, si l’on veut prétendre une amitié.

En 2005, j’ai publié Haiti vs France Le Château De Joux Dans Le Jura Comme Première Revendication. La France devra payer car la gestion criminelle de la traite des Noirs à St. Domingue, des injustices à l’égard de la République indépendante d’Haïti auprès des nations amies, et de l’indemnité arrachée en 18… +++ (note : l’article sera hébergé aux archives).

Le Canada ne peut feindre d’ignorerLe jeu des Amis…. Chaque produit français sera boycotté. +++ Editor 2005

Commentaire 2016

Cet article a été dirigé vers le bureau du Premier Ministre canadien de l’époque. Il faisait suite aux critiques formulées à l’endroit du PM Martin, en rapport à sa visite mal organisée à TIMATEK, un orphelinat canadien œuvrant à Pétion-Ville. Oh quelle éloquente réponse !

Matignon a renforcé la surveillance du Château à l’époque, craignant un événement majeur puisque les Haïtiens visitent régulièrement Pontarlier au mois d’avril. Matignon ignorait la portée qui traverserait jusqu’à 2013 quand je publiais Monsieur le Président, lettre à François Hollande, en 2015. En fait, le Travail de l’Immortel est en chantier, avance.

Journal PAMH avait aussi publié cet article en 2006, peu avant avril, ce que je dis encore aujourd’hui : PAMH-2006 une prémonition avant l’Académie Française de 2013. La prémonition traversait la sphère américaine aussi quand la même publication soutenait que : L’Amérique Aurait Besoin De 100M De Citoyens De Plus Pour Résoudre Son Problème. Cela peut aider à mieux comprendre l’importance du changement social probable qui s’opérerait, si c’était à l’Asie notre pensée fondamentale, on se serait carrément perdu. Mais l’Amérique est un rêve comme elle en a un. Et, offre aussi, un rêve à chacun. Le rêve d’un premier.

La suite se trouve aussi dans : L’OEA Dans Une Obligation Non-Écrite en 2013, De Louverture A Laferrière, Ces Cordons Historiques En Mars 2015. (Cette note sera effacée quand tous les hyperliens seront installés). Revenons en outre à l’article sur le Château de Joux publié sur Réseau HEM Canada dont voici le contenu, et le lien, à la fin.

Canada Vote 2006 Le Chef Duceppe Entre La Gloire Et Devoir

jurarevnLe Canada a un premier ministre, une gouverneure générale, mais aussi, le plus influent politicien, à l’opposition. Ancien syndicaliste d’obédience Marxiste-Léniniste, un homme qui pourrait, dans un contexte démocratique, faire basculer le pays dans une séparation cloisonnée au Nord mais ouvert au Sud. Notion de frontières, notion de diplomatie, notion d’économie. Et, même d’armée. Si le Chef Duceppe jouit d’un instant de Gloire absolue au pays, il ne peut plus se dérober à ses Devoirs d’aspirant chef d’État. Il profite d’un appui indéfectible du Québec depuis les Suffrages de juin 2004. Une conjoncture internationale s’est greffée à ses obligations depuis lors. Le Bloc du Chef s’est prononcé sur Kyoto et l’environnement, sur le bouclier spatial et la mondialisation, sur les déportations et sur l’intégration, etctoute une Diplomatie bloquiste.

Flash back Bloc – Lucien Bouchard se voulait »le leader » le mieux adapté à la réalité d’un Québec souverain. Il a secoué la Colline parlementaire avec un nombre record de députés élus au nouveau Bloc pour déraciner Parizeau de son trône. Il a géré le Québec avec une poigne tendancieuse, bousculant ainsi : syndicats, infirmières et éducation. Le Québec s’est réveillé d’un sentiment totalitaire avec une grave crise de la santé et des urgences. Il a échoué et, ...la porte de sortie. Le Chef Duceppe, un des premiers élus du Bloc a battu le record de Bouchard au Bloc. Et, croit-on chez les libéraux, il pourrait battre son propre record pour arriver cette fois-ci jusqu’à l’Assemblée Nationale du Québec. Mais les Devoirs.

Diplomatie pour cause – Comme pour jeter un pavé dans la marre, le Chef fait ouvertement campagne avec un PQ en lambeau dont la tête ressemble plutôt à une plaie politique qu’à une garantie de gouverner pour l’avenir d’un pays à bâtir. Test ou excès de leadership ou le Bloc du Chef est-il fin prêt pour un nouveau pays, autant se poser la question pour les Amériques !

Un Québec souverain aurait-il besoin d’un support onusien d’autant plus symbolique que celui d’Haïti qui a fait déjà l’histoire chez les grands, pour une histoire de principe d’indépendance ? – Haïti serait-elle alors acquise ? – Pourquoi le serait-elle ?

Le Chef Duceppe peut-il s’engager en retour, mieux, à l’avance, à appuyer les revendications haïtiennes dans le dossier des réparations pour l’esclavage des Noirs et, de l’indemnité arrachée à la nouvelle République libre, indépendante, et aux effets collatéraux dus à cet effet ? La France représente aussi une garantie de non indifférence pour ce Québec pays fictif. L’heure du choix viendra tôt ou tard; la Diplomatie, bien plus compliquée que la campagne électorale. Il faut avouer cependant que le Chef Duceppe est déjà bien servi par le premier ministre Jean Charest, même s’ils ne jouent pas sur la même gamme, mais de la même partition. La Diplomatie québécoise selon le plan Macerolla, sinon pourquoi s’exercer ?

Notre position – Nous ne pouvons oublier les conséquences de l’affaire LeBoutillier, la visite du premier ministre Paul Martin en Haïti, etc.. Nous avions réclamé à l’époque des gestes concrets corrigeant le silence de l’autorité. Il y a eu aussi l’image méprisante, combien insultante, prise avec l’enfant de TIMATEK. Les Noirs, Haïti et nous de notre côté, nous avions eu une réponse en la personne de Michaëlle Jean nommée Gouverneure générale du Canada. Certains séparatistes bien connu ont tenté de détruire l’image combien valorisante et rassurante qui nous était offerte. Un début disons-nous. Mais le pire nous a été imposé aussi, ils ont été jusqu’à utiliser contre elle, la jalousie péquiste d’une sœur tendancieuse. Cela ne s’oublie pas non plus.

Puiser dans le panier des enfants de la loi 143 du Québec, pour le comté de St. Léonard souffrirait d’insuffisance et même d’objectivité anémique face à la diplomatie libérale de Paul Martin du mois d’août dernier. C’est une responsabilité des Devoirs du Chef Duceppe. S’il n’est pas en train de poser ses jalons en voulant ray... les Libéraux de la carte électorale du Québec, il devrait savoir qu’on ne construit pas un pays avec de la poudre aux yeux, quand il traîne dans ses sillons un ancien ministre  »sniffeur ». On peut comprendre aussi que dans un contexte électoral, le besoin stratégique de se servir d’axes latéraux pour assurer des votes et éviter la dissension mais… !

Si on lui reproche aujourd’hui son excès de langage électoraliste, on pourrait tout de même le défendre du fait que ce sont ces mêmes libéraux qui invitaient les électeurs à se débarrasser du Bloc parce qu’ils étaient condamnés à l’opposition, donc sans pouvoir. C’est à notre avis, méprisant les prérogatives du député, un effet de causalité défavorable, une sorte d’effet boomerang. Mais, encore mais !

Parizeau-Bouchard, notre scepticisme par contre – Un référendum passé, un projet vicié. Des droits anticipés offerts aux Anglophones et aux Autochtones, au mépris des autres appelés à bâtir. C’était un base de discrimination grave, renforcée par Landry de passage à CHAA FM et renouvelée par Parizeau avec les déclarations de la défaite. Nous avions vu ce glissement de près. Chasser le naturel, il revient au galop. Le fait de faire campagne sur une ancienne image de Jean Lapierre démontre aujourd’hui une sorte intolérance renouvelée, mis en parallèle avec les critiques acerbes sur la Gouverneure générale, cela interdirait la liberté de choix dans ce camp. On voit mal aujourd’hui un Chef Duceppe vanter son passé de Marxiste-Léniniste en garantie à un bon voisinage américain : commerce, politique et un autre passeport aux multiples frontières interdites. La nuance est importante. Si par contre ce vote2006 n’est pas référendaire dans la forme, il l’est beaucoup plus dans les faits, par extension  et, par anticipation. Dans le cas contraire, il ne ferait pas dans les cordes de l’évolution ni de la logique de l’option. Ce serait mettre tous ses œufs dans un seul panier politique ou, tout simplement pécher par folie ou manipulation éhontée. Un Québécois séparatiste au fédéral et fédéraliste au provincial. Il y a aussi paradoxe entre la facilité critique en opposition et les grandes obligations de performance économique d’un nouveau pays moderne. Un Canada uni offre mieux en ce sens.

Alors, si bousculer la tradition et les relations peuvent faire mal dans un sens ils peuvent en faire autant dans l’autre sens – relations françaises, symbolisme canadien, etc.

Mais, si le Québec peut être un pays, la Communauté Haïtienne Internationale d’une part a déjà franchi elle-même le cap de la nouvelle notion pour être un fait en soi. Très convoitée d’ailleurs. C’est n’est plus de la géographie ni le passé, c’est maintenant, c’est la modernité. Ne pas soutenir cette thèse pour cause d’incertitude et de tradition c’est doublement ne pas se soutenir pour la même cause, chez le Chef Duceppe. Car la Communauté Haïtienne Internationale et les revendications de Noirs sont intimement liées. Nous sommes à travers le monde, en intégration, en interrelation et en interaction, d’autant plus que le contentieux français doit être résolu. Signe de solidarité.

On peut comprendre si le Chef Duceppe aime mieux le Canada uni qu’une Communauté Haïtienne Internationale ou une mésalliance avec la France dans les pattes. C’est un choix. Mais il ne faudrait pas oublier, que, à la veille du dernier référendum, les bleus poudres s’étaient payés la tête du président Aristide, trop soucieux de retourner l’ascenseur au premier ministre Jean Chrétien, promettant un soutien haïtien au camp du NON. Un service en vaut bien un autre, c’est une réalité…… diplomatique.

Comme le dirait Georges W.net mais, à la différence : Bon Devoir Chef Duceppe ! politique/08-12-05 – fin 20déc-05

www.reseauhem-archives.xyz/pol_canada_vote_2006.htm


Autres articles sur le sujet

De Héros À Trahir Un Idéal Duceppe A Perdu Le Pq. Politique/17-11 au 08-12-08, www.reseauhem-archives.xyz/pol_de_hero_a_trahir_un_ideal_duceppe.htm

Canada-Élections : Gilles Duceppe Part En Guerre Contre Les Antidémocrates. 23-05-04, www.reseauhem-archives.xyz/pol_gilles_duceppe_part_en_guerre.htm

Harper En Difficulté Relative. Politique/23-03-2011, www.reseauhem-archives.xyz/pol_harper_en_difficulte_relative.htm

Tristes Saison Pour La France Au Canada Le PQ Implose Après L’impotence Du Bloc. Int/81-06-2011, www.reseauhem-archives.xyz/Pol_le_PQ_implose_apres_l’impotence_du_BLOC.htm

Politique Canadienne Pour Un Bloc De La Francophonie. politique/05/09-06, www.reseauhem-archives.xyz/politique_canadienne_pour_un_blo.htm

L’oeil De Lynx De La Démocratie Au Canada

www.reseauhem-archives.xyz/oedelynx.htm#ducep

Le Château De Joux, Une Honte. Qu’ont-ils fait à Toussaint là-haut où ils tentaient d’anéantir les espoirs de liberté des Noirs ? Combien d’autres y sont passés sans qu’on le sache ? … des interrogations de l’histoire contemporaine.

Canada J’ai Un RêveEditor 30-06 31-12-04

dan@danalbertini.co

print